Les Feyzinois dans le journal

Publié le par Oxymore

Les quotidiens locaux nous informent sur l'actualité régionale. Les articles sur la commune sont nombreux, et il serait intéressant de consulter les archives de ces journaux pour connaître la vie locale.

Fort heureusement, il est des "collectionneurs d'histoires", comme C.L. (l'expression est de lui) qui découpent des articles dans le journal et les conservent. Pour notre plus grand bonheur, puisqu'il est possible de les partager en les publiant ici.

Aujourd'hui, nous allons parler de quelques figures qui ont marqué la vie de la commune, dans les années 1970-1990.

Les articles du journal (en l'occurrence Le Progrès de Lyon) sont souvent écrits à la triste occasion du décès des personnes, mais pas toujours. Voyons ceux dont nous disposons, mais malheureusement, les articles n'ont pas été datés, pour la plupart.

 

DOCTEUR PROST

Les Feyzinois dans le journal

MARCEL BRANCHE

Les Feyzinois dans le journal

PIERRE JONCHIER

Les Feyzinois dans le journal

DANIEL CHAMONTIN

(lire "rue des Razes" - et non Rozes, et "Léon Primaut" - et non Primant)

(lire "rue des Razes" - et non Rozes, et "Léon Primaut" - et non Primant)

Le Docteur Prost était une notoriété à Feyzin, il était notre médecin de famille (d'ailleurs il était le seul médecin à Feyzin) et j'avais un peu peur de lui quand j'était petit...

Je me souviens de Marcel Branche comme quelqu'un de jovial, et fort actif au FCBE.

Quant à Pierre Jonchier, je me souviens surtout de son éternelle pipe.

Daniel Chamontin était mon voisin d'en face, je le revois avec sa blouse et la clope au bec.

Aux articles envoyés par C.L., j'ajouterai ceux consacrés à mon père, Emile FERRARO, un portrait de lui, en 1991, et un article après son décès en 1992.

Les Feyzinois dans le journal
Les Feyzinois dans le journal

Mon père était ancien combattant car il avait choisi la naturalisation avant la guerre. Mes condisciples de l'école primaire ne le savaient pas, eux qui me reprochaient d'être de la lignée de ceux qui avaient un temps combattu contre les Français lors de la Seconde Guerre mondiale. Ah, le nationalisme...

Et puis, plus près de nous, j'ajouterai cet article (peut-être de 2017) sur mon grand ami Bernard GALLIFET, neveu de Georges Saunier, notre grand historien feyzinois. Article pertinent et nécessaire, malheureusement trop court. Sa retraite se passe entre sa famille (ses petits enfants) et les séjours dans le Midi

Les Feyzinois dans le journal

Merci à C.L. pour l'envoi des articles, au Progrès de Lyon et à Gaston Riffard, longtemps chroniqueur de Feyzin au journal.

Si vous disposez d'articles de ce genre, merci de m'en faire part (formulaire de contact sur ce blog)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article