Les Minguettes

Publié le par Oxymore

Voisin tout proche de Feyzin, le quartier des Minguettes à Vénissieux remonte depuis sa restructuration aux années 1960.

C'est un bourgeois de Lyon, Galien Minguet, qui possédait là un domaine au XVIIe siècle, qui a donné son nom à ce quartier.

Les Minguettes avant la ZUP (doc. Wikipedia)

Les Minguettes avant la ZUP (doc. Wikipedia)

Donc dans les années 1960, pour répondre à un important accroissement de la population vénissianne, il fut décidé la construction d'un vaste ensemble urbain sur ce quartier, dans le cadre du plan des ZUP (zone à urbaniser en priorité). De 1965 à 1973, de grandes tours ont donc changé le paysage au nord de Feyzin.

Carte postale (vers 1965) chinée par C.L.

Carte postale (vers 1965) chinée par C.L.

Le verso de la carte

Le verso de la carte

Ce quartier, composé à 60% de HLM, devint vite, à la fin de sa construction, ce qu'on appelle aujourd'hui un quartier sensible, en raison des difficultés de ses habitants (fort taux de chômage, particulièrement chez les jeunes). C'est peu après l'arrivée des socialistes au pouvoir, que de violents affrontements entre jeunes et forces de police se sont produits, en juillet 1981. Les Français découvraient ces banlieues difficiles, avec surtout le choc des voitures brûlées. Le gouvernement dut répondre à ces mouvements par une politique de la Ville, poursuivie de nos jours.

Les "rodéos de la colère" (ph. Blog de fabflodu69)

Les "rodéos de la colère" (ph. Blog de fabflodu69)

A partir de 1983, une vingtaine de tours ont été détruites, une importante opération de rénovation urbaine s'est mise en place.

Démolition d'une tour en juin 1983 (doc Wikipedia)

Démolition d'une tour en juin 1983 (doc Wikipedia)

C'est hier qu'a été dynamitée la barre de Monmousseau.

 

Spectaculaire démolition... (ph. Lyonmag)

Spectaculaire démolition... (ph. Lyonmag)

 

Le quartier des Minguettes compte aujourd'hui 22 000 habitants.

(doc Wikipedia)

(doc Wikipedia)

Sources : Wikipedia et web

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article